banniere spm-philatelie
Introduction Nouvelles Expertise A vendre Mancoliste Galerie Etudes
Ouvrages Oeuvres Conseils Contact/Liens Livre d'or Merci... Histoire


timbre n°1

  N° 1 de St-Pierre & Miquelon

Saint-Pierre, le 6 janvier 1885.

Vu l'insuffisance d'approvisionnement des timbres-poste à 0,05 centimes, vu la nécessité de ne porter aucune entrave à l'expédition des correspondances, le Commandant des îles St-Pierre et Miquelon, sur proposition du Chef du service de l'Intérieur, décide que les timbres à 0,02 centimes seront transformés en 0,05 centimes par le biais de deux surcharges frappées par l'imprimerie du Gouvernement : «5» et «S P M».
Une Commission composée du Trésorier-payeur et du Chef du premier bureau du service de l'Intérieur, est chargée de suivre l'opération. Elle dressera également un procès-verbal des ces opérations.
La transformation des timbres aura lieu au fur et à mesure des besoins du public.
Voilà les principaux renseignements officiels dont nous disposions.

1) Surcharges

Les surcharges «5» et «S P M» sont apposées à l'envers.

2) Tirages

Deux tirages ont été réalisés :

- La première émission aurait été effectuée le 7 janvier (et non le 3 selon les dires de quelques catalogues de cotations). Les surcharges sont régulièrement empâtées, et l'encre de couleur gris-noir. Les lettres «S P M» ont probablement été apposées avec l'aide d'un composteur (et non d'un cachet en bois comme précisé dans un ancien Yvert et Tellier), ce qui explique les petites différences d'écartement entre ces lettres.
- Quant au second tirage, il aurait vu le jour le 9 mars (?), fabriqué dans la même période que les numéros 2, 3 et 4. Les surcharges sont plus fines et l'encre plus noire.

3) Quantités

Les procès-verbaux des commissions chargées des opérations dites de «transformation» signalent 1547 exemplaires concernant le premier tirage, et 300 pièces pour le second. En outre, certains auteurs indiquent l'un ou l'autre des tirages partiels. A ce jour, aucun nombre officiel n'a pu être confirmé... En revanche, après une étude rigoureuse, l'on peut dire que près de 80 figurines ont été répertoriées provenant des deux tirages...
Peut-on imaginer qu'après plus d'un siècle, une centaine de pièces serait encore présente dans les différents albums?

4) Etat et qualité

A. L'oblitéré

La plupart des timbres est oblitérée. Ces oblitérations sont rarement bien lisibles et frappées dans 90% des cas à l'encre noire. Quatre pièces sont connues avec un cachet bleu du 22/10/1887, dont une paire (la seule répertoriée) sur fragment, ainsi qu'un exemplaire avec bord de feuille (unique à ce jour). Egalement, une oblitération rouge dont la date reste illisible.Une seule date tardive connue: le 8/05/1891.
A noter l'existence deux pièces intéressantes revêtues du cachet de Miquelon.

B. Le neuf

Environ 25% de neufs provenant des deux tirages, soit une vingtaine, ont été répérés jusqu'à nos jours (dont cinq variétés toutes différentes et uniques). Sur ces vingt pièces, près d'une quinzaine possède encore sa gomme d'origine. Hormis seulement cinq exemplaires corrects ou parfaits, le centrage est très moyen voire mauvais.
(Quelques négociants ont présenté à la vente des exemplaires neufs (x) en y indiquant «toujours sans gomme» ce qui est bien évidemment faux.)

5) Variétés

Cinq variétés sont connues à l'état neuf, et classées comme suit :

Variétés majeures

1a : Surcharge entière à l'endroit (cote 20 000) Authenticité non vérifiée
1b : Double «S P M» dont une verticale (cote 16 000)
1c : Double «SPM» tête-bêche (cote 18 000)

Variétés mineures

1d : Double «5» (cote 12 000)
1e : «S P M» dédoublée (cote 10 000)
Le 1c a la particularité de posséder les surcharges «S P M» provenant des deux tirages, la seconde ayant probablement été apposée (en mars ?) sur un exemplaire 'normal' de janvier.

6) Réimpression

Une réimpression de la surcharge a effectivement été réalisée (à priori après le 24/11/1885, date de réception des nouveaux timbres à 0,02c) sur les 2c brun, et non lilas-brun comme pour les émissions précédentes.
La surcharge demeure nette et noire, tout comme les exemplaires de mars, néanmoins, le « P » de « SPM » se montre légèrement décalé vers le haut.
Une pièce très rare, et pour preuve, seulement deux exemplaires neufs (dont un sans gomme) connus à ce jour.
Attention, à ne pas confondre avec les « fausses surcharges » !



timbre n°1

n° 1A Réimpression
n° 1 tirage de janv. 1885
n° 1 tirage de mars 1885

Double SPM dont un verticalDouble SPM tête-bêcheSPM doublé


  No 1 –St.Pierre and Miquelon

Saint- Pierre , January 06 1885

As a result of the low stocks of 5 centime stamps, and considering the need not to impede the flow of mail, the Commandant of the islands of St-Pierre and Miquelon, on the advice of the Director of Internal Services, has decided that the stamps of 2 centimes face value will be converted into stamps of 5 centimes by the use of two ovrprints which will be applied by the Government printer : “5” and “SPM”.
A commission made up of the Paymaster general and the head of the Interior Office have been charged with instituting this order. They will also prepare a report of the procedures followed.
The transformation of the stamps will take place as required by circumstances.
The following are the main official information instructions.

1) Overprints

The overprints “5” and “SPM” are applied the wrong way up.

2) Printings

Two printings were made:

- The first issue was made on January 07 (and not the 3rd, as is indicated in some catalogues). The overprints are regularly inked the ink colour is grey-black. The letters “SPM” were probably applied by mechanical means( and not a wooden die as indicated in old versions of Yvert and Tellier), this explains the small differences in space between the letters.
- As for the second issue, it appeared on March 9(?), made at the same time as numbers 2,3 and 4 . the overprints are finer and the ink darker.

3) Quantities

The report of the commission charged with carrying out the work reports the “conversion” of 1547 copies for the first issue and 300 items for the second. In addition, some writers suggest one or the other partial issues. To this day, no official quantity has been confirmed….. In retrospect , after careful examination, one could say some eighty different variations come from the two issues….
Can one imagine that after a century, one hundred examples are still around in different collections?

4) State and Quality

A. Used stamps.

The majority of stamps are cancelled. These cancels are rarely legible and are struck in 90% of the cases in black ink. 4 items are known with a blue cancel date 22/10/1887, of which a pair ( the only pair recorded) is on piece , as well as an example with the sheet selvage ( a unique item to this day). Also there is reported a red cancel , the date though is illegible. One late date usage is known : 08/05/1891.
It should also be noted that there are two interesting items with the postmark of Miquelon.

B. Mint stamps

About 25% of the mint items come from the two printings, approximately 20 or so, have been noted to the present day( of which there are 5 varieties all different and unique in their way). Of these 20 or so items, about 15 still have their original gum intact and of these only 5 copies are in perfect condition , centering id moderate to poor.
(Some dealers have offered unused copies (x) indicating at the same time “always without gum” which is obviously incorrect.)

5) Varieties

Five varieties are known in a mint state and can be classified as follows

1a Overprint completely regular (value 20,000 Euros) Not authenticated
1b Double “SPM” in vertical form (value 16,000)
1c Double “SPM” tete-beche (value 18,000)
Minor varieties

1d Double “5” (value 12,000)
1e “SPM” doubled ( value 10,000)
The 1c is known to have the overprint “SPM” coming from both printings, the second being probably applied ( in March?) on a normal “January” copy.

6) Reimpression

A reimpression of the overprint appears on the 2c brown(apparently after 24/11/1885, the date of receipt of the new 2c stamps),it is not of the lilac-brown colour as on the earlier issues.
The overprint is clear and black, all on March copies , nevertheless the 'P' of 'SPM' sgifts slightly towards the top of the stamp.
A very rare item borne out by the fact that only two known unused copies (one without gum) are known to this day.
Take care, though, not to be taken in by forged overprints!


Couleur du fond : Vert - Bleu Menu : Haut - Gauche hits total : 1568484    page : 12267